Le GNI a signé ce mardi 28 janvier, la charte #OrigineFrance et s’engage pour accroître la part de produits alimentaires français dans la restauration indépendante.

Portfolio

Ce 28 janvier, METRO France a réuni autour de la table 10 fédérations de la filière agricole et alimentaire dont le GNI pour la signature d’une Charte, inédite en France, pour une meilleure valorisation de la production agricole française dans la restauration indépendante. Cette signature s’inscrit à la suite des Etats généraux de l’alimentation organisés en 2017 et dans un contexte difficile pour la production agricole française, nécessitant une prise de conscience forte et la mise en place d’actions concrètes.

A quoi sert cette Charte ?

A créer des synergies pour revaloriser les produits agricoles français bruts sur les cartes des restaurants indépendants et sensibiliser le consommateur final sur l’origine et la qualité des produits.

La Charte Origine France s’articule autour de 3 ambitions :

  • Créer des dynamiques de réseaux et d’actions entre les acteurs majeurs de la filière alimentaire française avec METRO France en trait d’union,
  • Créer à travers tous les territoires français,
    • Des temps de réflexion filière avec l’ensemble des acteurs signataires
    • Des temps de communication autour d’événements avec les acteurs locaux des territoires et du grand public
  • Viser une augmentation de la quote-part origine France des produits bruts utilisés dans la restauration indépendante. Cette augmentation sera évaluée tous les ans grâce à la mise en place d’indicateurs avec tous les signataires.

Qu’est-ce qu’il y a dans cette Charte ? :

6 axes de travail, d’échanges de et communication pour les signataires pour promouvoir l’origine France dans la restauration indépendante :

BÂTIR ensemble des relations de confiance

Des rencontres régulières seront mises en place pour permettre à chaque métier de connaitre et mieux comprendre le travail et les actions des uns et des autres au national et au local pour échanger et organiser des actions communes. L’objectif étant de pouvoir mesurer avec des indicateurs concrets les impacts des opérations menées et lancées celles de l’année suivante.

RÉFLÉCHIR ensemble sur le sujet de la valorisation de la production française.

En 2017, les Etats généraux de l’alimentation ont démontré l’importance du lien entre les différents acteurs de la filière alimentaire. Avec cet engagement, l’objectif est que les signataires travaillent et réfléchissent ensemble au travers de 4 cercles locaux de réflexion par an (janvier – avril – juillet – octobre) sur les sujets qui les préoccupent, par exemple : saisonnalité, gaspillage alimentaire, bien-être animal, traçabilité … qui se dérouleront dans les entrepôts METRO avec le directeur de l’entrepôt et des représentants locaux des fédérations signataires.

AGIR avec des actions conjointes ou des opérations de mise en valeur de la production française

Avec la Charte Origine France, les différents signataires s’engagent à agir sur tout le territoire au travers des événements locaux dédiés à l’origine France :

  • Le 24 mars 2020 : dans l’ensemble des 98 entrepôts METRO répartis sur toute la France,
  • En juin : dans les fermes adhérentes aux fédérations signataires,
  • En septembre : chez les fournisseurs PME,
  • En décembre : chez les restaurateurs indépendants.

Ces événements doivent permettre de mettre en avant de manière pédagogique les produits d’origine France, et le travail des hommes et des femmes de toute la filière alimentaire. Par exemple : des animations sur la cuisson de la viande de bœuf avec un producteur et un chef ou un atelier sur la saisonnalité avec un producteur de légumes locaux et des élèves d’établissements d’enseignement agricoles …

RÉPARTIR la valeur entre les acteurs de la filière

Les Etats généraux de l’alimentation de 2017 ainsi que les différentes crises sur la rémunération des éleveurs ont mis en lumière la nécessité d’arriver à une meilleure valorisation des productions et surtout une meilleure répartition de la valeur.

Avec cet objectif, les signataires de la Charte Origine France s’engagent également à identifier, comme cela a été fait sur Eleveur et Engagé entre la FNB, les JA et METRO France, d’autres démarches volontaires pour l’ensemble des filières de l’alimentation afin de permettre une juste répartition de la valeur entre les différents acteurs. L’enjeu de la Charte Origine France est également d’inscrire les approvisionnements en produits agricoles français dans le schéma contractuel prévu par la loi EGAlim, notamment via la prise en compte des indicateurs de coût de production dans la construction du prix.

SOUTENIR les filières locales et responsables, les labels de qualité français, les labels d’entreprises engagées dans leur territoire

La Charte Origine France souhaite aider à mieux faire connaitre les filières locales et responsables existantes ainsi que les labels attestant de la qualité française : Œufs de France, Label Rouge, Filière Régions METRO et les labels d’entreprises engagées dans leur territoire : PME+ (Pour un Monde plus Engagé),…

Par cet objectif, les différents signataires s’engagent, à leur niveau respectif, à favoriser et/ou promouvoir les produits bruts d’origine France. Ainsi les fédérations de la restauration indépendante s’engagent à valoriser, dès que possible, l’Origine France auprès de leurs adhérents.

SENSIBILISER les restaurateurs indépendants sur les enjeux du secteur de la production française

Avec la Charte Origine, c’est l’ensemble de la filière qui s’attèle à sensibiliser les restaurateurs aux enjeux de la production.

Les signataires s’engagent donc à communiquer leurs engagements auprès des restaurateurs indépendants. Ainsi les fédérations représentants le secteur de la restauration indépendante procèderont à des phases de communications au niveau national et local par le biais d’internet et des magazines.

La charte prévoit également la création d’un kit de communication à destination des restaurateurs indépendants. Son objectif sera de promouvoir la production française avec la mise en place d’un logo « J’Cœur cuisiner français ! » qui pourra être intégré sur les cartes des restaurants.

Documents

Chemin