Le GNI dans la campagne municipale ! Alors...

Le GNI dans la campagne municipale !

Alors que les élections municipales approchent à grand pas, le GNI s’invite dans les campagnes municipales en interpellant les candidats sur leurs programmes. Les structures territoriales qui composent le GNI ont en effet adressé ou s’apprêtent à adresser aux différents candidats partout en France une liste de questions fondamentales pour nos membres, les invitant à leur apporter des réponses qui seront bien évidemment portés à votre connaissance.

Les présidents de nos GNI locaux prennent ici l’occasion de rappeler aux différents candidats la place des hôtels, cafés, restaurants et traiteurs organisateurs de réception dans l’économie et l’emploi de nos villes et villages et les interrogent sur les mesures règlementaires ou budgétaires qu’ils entendent mettre en œuvre s’ils venaient à être élus.

Pour un cafetier ou un restaurateur, c’est primordial, par exemple, de savoir si le prochain Maire prévoit, ou non, d’interdire le chauffage en terrasse.

Pour un hôtelier de connaître la politique en matière de taxe de séjour et de régulation des meublés touristiques.

Pour les traiteurs les modalités d’appel d’offre des réceptions publiques et de location des salles municipales.

Les questions posées aux candidats abordent ainsi des sujets fondamentaux pour tous comme le logement et la mobilité des salariés, la sécurité et la propreté, la concurrence déloyale ou encore la pression fiscale. Elles touchent aussi à des aspects très professionnels comme la transition écologique en demandant aux candidats s’ils acceptent de mettre en place une collecte séparée des biodéchets pour les restaurateurs, les traiteurs et les particuliers afin de les valoriser en méthane ou en compost.

Au-delà de ces questions, les présidents de nos structures GNI veulent aussi échanger avec les candidats et les inviter à participer à des réunions publiques afin de venir au contact de nos membres, de présenter leur programme et de débattre avec eux.

C’est dans les prochains jours que se décidera la politique locale de nos villes et villages pour les 6 prochaines années. Il est normal que le GNI entre dans la campagne, avec un seul parti pris celui de nos professionnels ! 

Didier Chenet
Président


 

Chemin