Nouveau système de tarification sur Expedia et Booking.com

Portfolio

Début décembre 2019 Booking.com informait le GNI de la mise en place en France, après un test sur plusieurs pays européens, du Booking Sponsor Benefit. Si ce système a été stoppé dès fin décembre dans l’attente d’un re-paramétrage, Expedia en revanche a lancé une tarification similaire fin janvier 2020. Le GNI vous explique.

Ce nouveau système de tarification permet à Expedia et à Booking.com de proposer aux internautes des tarifs promotionnels en prenant sur leur propre marge issue des commissions.

Ces nouveaux systèmes sont basés sur la comparaison des tarifs entre les autres plateformes OTAs. Un algorithme sélectionne des pages établissements, des dates voire des clients (profils, longueur du séjour…) pour proposer une remise correspondant en moyenne à 6-7% du tarif sur Booking.com (pas de précision sur Expedia).

Booking.com a affirmé au GNI que la DGCCRF et l’Autorité de la concurrence avaient été averties de ce changement et qu’elles avaient demandé :

  • Que cela reste un dispositif marginal, donc limité à 4% des pages affichées ;
  • Que la réduction soit clairement affichée comme assumée par Booking.com. Ainsi les 2 tarifs seront visibles (le prix fourni par l’établissement et le prix avec la réduction de Booking.com)

C’est du fait de cet engagement institutionnel que Booking.com retravaille ses paramétrages.

A noter qu’Expedia permet aux hôteliers de se désinscrire de ce programme en cliquant sur le lien disponible sur l’information transmise (voir l’image ci-dessus)

Le GNI est en discussions avec Booking.com pour que cette désinscription soit également possible facilement pour les établissements. En cas de retour de cette tarification sur Booking.com dans l’éventualité d’une impossibilité de se désinscrire, il faut savoir que le paiement d’une réservation effectuée avec le Booking Sponsor Benefit, ne concerne que les réservations faites avec un paiement direct auprès de Booking.com donc via la Virtual card. Les hôtels restent toujours libres de refuser les paiements via la Virtual Card. Pour ne pas risquer d’être sélectionné par l’algorithme, vous pouvez choisir de refuser ce système de paiement. Néanmoins le GNI vous invite à contacter en amont votre chargé de compte pour étudier le taux de réservation via cette Virtual Card et analyser le taux d’annulation via ce mode de réservation (au regard du taux d’annulation global) afin de bien anticiper les conséquences.

Par ailleurs, l’objectif affiché des OTAs n’est pas de descendre au-dessous du prix direct de l’hôtelier mais d’être compétitives entre elles. Néanmoins il n’est pas impossible que le tarif proposé finisse par être inférieur au tarif direct :

  1. Si l’écart de prix entre l’hôtelier et ses distributeurs est faible (moins de 10%),
  2. Si l’hôtelier a ses tarifs en direct visibles sur un comparateur (Ex : TripAdvisor, Trivago, Kayak, Google…).

Ainsi, face au développement de ces contournements du contrat de mandat qui ressemble à une course à l’échalote, le GNI envisage (entre autres… !) une solution, via un développement d’outils numérique, afin de donner plus de visibilité aux hôteliers et ainsi leur permettre une meilleure prise de décision quant à leur politique tarifaire et leur gestion de leurs prestataires distributeurs.

Pour toute question, les adhérents peuvent contacter Véronique Martens, responsable du Département Europe et Numérique du GNI : v.martens@gni-hcr.fr.

Chemin