Warning: preg_replace(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 10 in /var/www/vhosts/gni-hcr.fr/spip_gni/ecrire/plugins/installer.php on line 167

Warning: preg_replace(): Compilation failed: invalid range in character class at offset 10 in /var/www/vhosts/gni-hcr.fr/spip_gni/ecrire/plugins/installer.php on line 168
Interdiction du chauffage en terrasse : une énorme erreur de la Ministre selon les cafetiers et les restaurateurs - GNI-HCR

Interdiction du chauffage en terrasse : une énorme erreur de la Ministre selon les cafetiers et les restaurateurs

« Une erreur de timing et une erreur de méthode en une seule annonce », c’est ainsi que le GNI, résume la 1ere intervention de la Ministre de la transition écologique.

 Si le GNI et ses professionnels partagent la volonté de la Ministre Barbara Pompili d’une économie respectueuse de l’environnement, force est de constater que ses déclarations annonçant l’interdiction du chauffage en terrasse au terme de l’hiver prochain provoquent la franche colère des cafetiers et des restaurateurs.

 « C’est un chiffon rouge agité sous le nez de professionnels qui sont au bord de la faillite. Ce n’était vraiment pas le moment, déclare Didier Chenet Président du GNI.

Comme pour les retraites, il y a des sujets qui ne doivent pas être mis à l’ordre du jour en ce moment. Notre priorité, celle de tous nos professionnels, c’est de survivre, de continuer de travailler. »

Et d’ajouter : « le gouvernement a-t-il l’assurance qu’à la fin de l’hiver prochain l’épidémie de Covid-19 sera derrière nous et que nous n’aurons plus besoin des terrasses chauffées sur lesquelles nous faisons aujourd’hui 80 % du chiffre d’affaires (c’est à dire l’été) et 30 % en moyenne sur l’année ? Je n’y crois pas un instant. »

 C’est aussi une grave erreur de méthode, explique le GNI. « Le Président de la République a promis de la concertation. Encore une fois elle n’a pas lieu. Ce n’est pas avec de telles déclarations que l’on arrivera à faire changer les comportements, c’est par la concertation que les professionnels adopteront les mesures nécessaires à la préservation de la planète. 

 Pour Didier Chenet, « la Ministre de la Transition écologique a commis une énorme erreur, il est de mon devoir de l’en alerter. Je me tiendrai à sa disposition pour travailler sur ce sujet, quand le moment sera venu. Pour l’instant ma priorité c’est de faire qu’il y ait un avenir pour nos professionnels. »

 

Documents

Chemin